Bien calculer la rentabilité locative de mon investissement ?

Ecrit par projimmo

Le 29 novembre 2017
Calcul de ma rentabilité locative

L’objectif d’un placement est ce que ça rapporte. Utiliser l’immobilier comme support de placement est notre métier. Mais comment calculer soit même ce qu’on appelle la rentabilité locative ou le rendement locatif.

 

Qu’est ce que la rentabilité locative ?

C’est tout simplement ce que rapporte votre investissement. Il s’agit du ratio entre les loyers perçus et le montant total de l’investissement. Il existe 2 types de rentabilité locative :

  • brute
  • nette
La rentabilité locative brute

C’est simplement l’opération de diviser le loyer annuel par le montant de l’investissement.

Exemple => Vous avez investi 150 000 € pour un loyer de 500 €/mois. rentabilité = ((500*12)/150000)*100 = 4 %.

Cela veut simplement dire que vos 150 000 € placé sur de l’immobilier vous rapporte 4 % brut. C’est un indicateur qui permet de comparer l’ensemble des biens. En effet, aucune fiscalité locale, charges etc n’entrent en ligne de compte de ce calcul.

Le rentabilité locative nette

On déduit du loyer les différentes charges afférentes à l’investissement telles que :

  • Taxe foncière
  • Charges de copro non récupérable sur le locataire
  • Frais de gestion
  • Assurance GLI

Une fois déduites on fait le même calcul pour la rentabilité locative brute.

Exemple =>Vous avez investi 150 000 € pour un loyer de 500 €/mois. Vous avez 45 € de taxe foncière, 10% de frais de gestion et d’assurances et 40 € de charges de copro non récupérable. Rentabilité (((500-45-50-40)*12)/150000)*100 = 2,92 %.

Certains parlent également d’une rentabilité locative nette-nette. Ils ajoutent simplement l’avantage fiscal (Loi Pinel – Censi-Bouvard – Dispositif Cosse etc…) à la rentabilité nette. Cependant, cela fausse un peu la comparaison en fonction des types d’investissement.

 

La pierre : Combien on gagne ?

La rentabilité locative nette varie généralement entre 2 et 8 %. Toutefois, plusieurs critères sont à prendre en compte pour optimiser celle-ci. En effet, il est constaté que les petites surfaces offrent une bien meilleure rentabilité. Cependant, elles offrent également un turn-over de locataire plus fréquent.

De même la rentabilité est plus faible sur des zones où les prix d’achat sont élevés. Néanmoins, les perspectives de location et de revente sont plus sécurisées dans une zone tendue qu’en zone sans tension. C’est pourquoi il est important de ne pas tout miser sur la rentabilité locative lorsqu’on investit. La superficie du logement ainsi que l’emplacement sont des facteurs capitaux de la réussite d’un investissement locatif.

 

L’analyse de Proj’Immo

Selon nous, l’utilisation de l’immobilier locatif comme support de placement donne actuellement un très bon rapport rentabilité-risque par rapport à ce que les placements financiers proposent. Cela est d’autant plus vrai que les taux d’emprunt restent encore relativement bas, ce qui permet de maximiser la perspective de création de capital etc…

Toutefois, l’immobilier locatif intervient dans le cadre d’une stratégie de diversification de placement se son patrimoine, il est donc capital de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

Sur le même sujet…

Quelles sont les 3 bonnes raisons de réaliser un investissement locatif ?

Quelles sont les 3 bonnes raisons de réaliser un investissement locatif ?

Il faut savoir que culturellement en France l’investissement locatif a toujours été perçu comme une façon de sécuriser son patrimoine de par son côté valeur sûre. En effet, investir dans l’immobilier permet clairement de verrouiller le ratio rendement/risque. Qu’est...

Acheter sans être marié, que faut-il savoir ?

Acheter sans être marié, que faut-il savoir ?

On nous demande très souvent s'il faut se marier ou se PACSer pour acheter. La réponse est non ? En effet, il est tout à fait possible d'acheter sans être marié. Toutefois, l'achat en concubinage présente quelques difficultés que nous allons aborder ici.   2...

Les contradictions de la SCI à l’IS

Les contradictions de la SCI à l’IS

Quand on parle de la fiscalité générée par un investissement locatif, on entend souvent "oui mais si je fais une SCI à l'IS je ne payerai pas d'impôts"! C'est pas complètement vrai, tout comme ce n'est pas tout à fait faux non plus. Nous allons donc aborder ici les...